Au cœur de Lausanne, dans l’église de Saint-François une « oasis dans la ville » s’est ouverte ; un espace propice au repos, à la méditation, au recueillement, à la prière.

Une oasis

L’aménagement de cette église repose sur le constat que «la pensée de Dieu est totalement absente des préoccupations quotidiennes de la grande majorité des hommes de notre temps» (Marcel Légaut), mais que les besoins de silence, de repos, de paix, de spiritualité sont importants.

Un espace coloré

Créé en collaboration avec des artistes et designers, « l’oasis dans la ville » a été pensée pour offrir un espace personnel de silence et de paix au cœur de l’agitation et du brouhaha.

L’oasis consiste en un aménagement mobile de manière à faire place à des concerts : des tissus aménagés sur les bancs, des assises dans les chapelles.

l'esprit-sainf

Les tissus ont été appelés « flaques » et reprennent les couleurs audacieuses des vitraux d’Ernest Biéler ou d’Alexandre Cingria : ici du rose, là du vert, ou du fuchsia, ou encore du jaune. Ces touches lumineuses rappellent la diversité, celles des hommes, celles des croyances. Les flaques sont panachées et chamarrées. Ces « flaques » délimitent ainsi un espace personnel et privatif pour l’hôte de passage.
Dans les chapelles, des « assises » – privatives – ont été réalisées à partir des extrémités des bancs de Saint-François et terminées par des panneaux de plexiglas colorés. Sorte d’alcôve, ces assises s’offrent à qui prend le temps de s’asseoir.

Nourritures, miettes

A l’entrée, déposés sur des caissons (meubles en bois et plexiglas), l’hôte trouvera des miettes de prière, des miettes de poésie. Quelques mots à peine, presque rien qui peuvent suffire à nourrir une réflexion, une méditation.

Jean-François Ramelet, pasteur responsable de l’oasis, édite également un recueil de miettes tous les deux mois. On y trouve des citations, des poèmes, des versets bibliques en rapport avec le temps liturgique.

l'esprit-sainf

Ces miettes peuvent être remplacées par des livres à déguster sur place.
L’hôte entre et ressort librement de l’église. Pas de question, pas de confession de foi, pas de conseil. Selon ses envies, il méditera, se reposera, lira, priera.

Intériorité

L’oasis dans la ville privilégie l’intériorité, la simplicité, le souffle ténu et croit que l’hôte saura trouver sa place, sa posture, sa nourriture sans tuteur, ni pédagogue.

Les horaires

Pour assurer des plages horaires de silence, il a fallu composer avec les divers utilisateurs réguliers de l’église :

  • L’oasis est aménagée du mardi au samedi.
  • Le silence est assuré du mardi au vendredi entre 12h et 14h et entrer 16h et 18h; le samedi enre 12h et 16h45.
  • En dehors de ces heures, l’oasis est accessible, mais l’hôte y entendra des répétitions d’orgue, des visites guidées, des travaux de nettoyage, etc.

Prier et célébrer pour tenir le cap

Pour tenir le cap de ce navire en pleine ville, des offices sont célébrés quotidiennement dans la nef:

  • Prière du soir, du mardi au vendredi de 18h à 18h30
  • La galette et la cruche, le samedi, un culte avec prédication et Ste Cène de 18h00 à 19h00.

Développer un dialogue avec la culture

Le second axe du projet souhaite développer un dialogue entre la culture, l’art et la théologie, la philosophie.

espritsainf.eerv.ch