«L’antisémitisme est un blasphème», selon une nouvelle brochure de l’Eglise protestante allemande

i
© Istock

«L’antisémitisme est un blasphème», selon une nouvelle brochure de l’Eglise protestante allemande

15 novembre 2017
Les Eglises protestantes allemandes viennent de publier un livret qui apporte un éclairage sur les causes et le rôle des Eglises de l’antisémitisme.

 L’Eglise protestante s’engage contre la haine des juifs à travers la publication d’une nouvelle brochure. «L’antisémitisme est un blasphème»: c’est ce qu’affirme ce document à visée informative. Le document a été présenté la semaine passée par l’Eglise protestante en Allemagne (EKD). Après plusieurs siècles où l’hostilité vis-à-vis des juifs était très présente dans la doctrine et la pratique des institutions religieuses, l’Eglise protestante reconnaît aujourd’hui sa responsabilité dans cet état de fait et prend clairement position: «La foi chrétienne et l’hostilité vis-à-vis des Juifs sont incompatibles».

Le livret «Antisémitisme –préjugés, exclusion, projections psychologiques et ce que nous pouvons faire pour les combattre» est censé apporter un éclairage sur les différents aspects, la toile de fond et les causes de ce phénomène. Publication commune de l’Eglise protestante d’Allemagne (EKD), de l’Union des Eglises protestantes de l’EKD (UEK) et de l’Eglise protestante luthérienne unie d’Allemagne (VELKD), il contient également des conseils pratiques pour bien réagir face à l’antisémitisme et à l’hostilité vis-à-vis des juifs.

Les réalités de l’antisémitisme comprennent aussi bien les actes de violence envers les représentants de cette communauté, les profanations de tombes juives et la négation ou la relativisation des crimes nazis que les théories du complot et la propagande haineuse contre l’Etat d’Israël. La haine des juifs prolifère tout particulièrement sur les réseaux sociaux, écrivent les auteurs du texte. Mais des clichés antisémites peuvent aussi se retrouver au sein de l’Eglise —par exemple lorsque la phrase biblique «Œil pour œil, dent pour dent» est erronément décrite comme un «appel à la vengeance» de l’Ancien Testament.

Ce livret a été réalisé par la commission "Eglise et judaïsme", organisme sous la direction commune de l’EKD, l’UEK et la VELKD. Celle-ci a également pour tâche de cultiver et de consolider les contacts avec les communautés juives et la présidence du Conseil central des juifs d’Allemagne.