Une Église riche en vocations

CC0 HeungSoon / Pixabay
i
Le synode devra accorder sa confiance à un candidat au Conseil synodal et à, en principe, 14 membres d’un groupe de travail sur les dotations. Au vu des candidatures de qualité, le choix sera difficile!
CC0 HeungSoon / Pixabay

Une Église riche en vocations

21 septembre 2018

Réuni en session extraordinaire ce soir à crêt-Bérard, le Synode de l’EERV élira un successeur à M. John Christin au Conseil synodal.

Deux candidats se présentent pour cet intérim de neuf mois, deux candidats de valeur entre lesquels le choix sera difficile, mais qui sont un sujet de réjouissance et de reconnaissance.

Pour la tâche délicate et difficile —et peut-être un peu ingrate— qui attend le nouvel élu, l’EERV a le choix entre deux personnes. La générosité de ces laïcs d’âge différent, de formation différente, mais animés d’un même esprit de service et d’un même désir de contribuer à l’harmonie des institutions afin d’assurer la mission de l’EERV au service de tous est une source de joie.

Mais la générosité n’est pas le fait seulement des deux candidats au Conseil synodal, elle est illustrée également par les nombreux candidats ministres et laïcs (20 au moins) qui sont prêts à offrir du temps pendant une période courte mais intense afin de proposer une solution au problème des dotations. Le Synode en élira en principe 14 dans un esprit de reconnaissance. Puisse la suite des travaux de ce groupe de travail se révéler porteur de fruits bénis pour la mission de l’EERV!