De la difficulté de capter les signaux faibles de radicalisation

©Flikr/Jean-Pierre Dalbéra
i
Université de Cergy-Pontoise
©Flikr/Jean-Pierre Dalbéra

De la difficulté de capter les signaux faibles de radicalisation

22 octobre 2019
La Chronique
En France, une circulaire interne de l’Université de Cergy-Pontoise sur les signaux faibles de radicalisation déclenche une vague d’indignation. Par exemple, l’apparition d’un voile pour une femme ou un absentéisme récurrent aux heures de prières musulmanes.

Lutte contre la radicalisation ou message maladroit basé sur des préjugés et des caricatures?

Explications de Michel Kocher.

A écouter également

A voir également