Jésus, Messie controversé

Rembrandt (1606-1669)
i
Les Pèlerins d’Emmaüs, huile sur bois, 1648.
Rembrandt (1606-1669)

Jésus, Messie controversé

29 septembre 2020
Étude
Le pasteur Emmanuel Rolland propose d’explorer la figure de Jésus lors d’un cycle de huit rencontres agendées un samedi matin par mois au Centre protestant de la Jonction.

Qui était vraiment Jésus? «C’est celui dont on sait à la fois beaucoup et très peu. Quoi que l’on fasse pour essayer de le capturer dans un portrait ou dans un rôle, il nous échappe toujours. C’est cela qui est passionnant. Jésus, c’est celui que l’on connaît tous de nom. Mais qu’y a-t-il derrière ce nom?», interroge Emmanuel Rolland. Cette série de huit rendez-vous part du postulat que Jésus était un messie controversé. «Il n’en avait, effectivement, pas le profil type. Il a toujours été en dehors de tous les cadres, notamment du cadre religieux de son temps. Quand il parlait, il ne parlait pas ‹comme les autres›. Quand il guérissait, il ne guérissait pas ‹comme les autres», rappelle le pasteur. Jésus parlait de Dieu, de son Royaume, il s’affirmait ancré dans la volonté de Dieu qu’il appelait son Père.

Même si l’Église venait à disparaître, la figure de Jésus demeurerait

Pourtant, il a eu comme plus féroces ennemis les religieux de son temps. «Il n’y a pas eu à la fois d’homme plus ‹religieux› et moins ‹religieux› que lui. C’est l’un des paradoxes, et pas le moindre, du personnage. C’est aussi, probablement, l’une des raisons pour lesquelles son capital de sympathie demeure intact, même chez les athées et les agnostiques», est persuadé Emmanuel Rolland «Même si l’Église est aujourd’hui fragilisée, critiquable comme l’étaient les institutions religieuses de son temps, Jésus demeure inattaquable tant tout ce qu’il a dit comme tout ce qu’il a fait épouse toujours le meilleur de la conscience humaine. Même si l’Église venait à disparaître, sa figure demeurerait», soutient le pasteur.

Cette série suit la logique des Évangiles, de la naissance de Jésus à la résurrection du Christ, en passant par tous les grands thèmes qui marquent la singularité du personnage, parmi lesquels son enseignement et ses miracles. Chacune des huit thématiques sera introduite par une présentation, suivie d’un travail sur les textes et une exégèse où théologiens, poètes, écrivains et philosophes seront convoqués, tant Jésus n’a cessé d’inspirer bien au-delà des cercles ecclésiaux.

Nul besoin de prérequis ni de connaissance particulière pour participer à ces rencontres, mais d’une curiosité et d’un intérêt en éveil pour découvrir ou redécouvrir comment Jésus a inspiré, par sa vie, sa Parole et ses actes, une foule de personnes d’horizons différents et même contradictoires.

Côté pratique

Centre protestant de la Jonction (rue Gourgas 24). Le samedi, de 10h à 12h.

5 septembre: sa naissance.

10 octobre: son baptême.

31 octobre: sa prédication.

5 décembre: ses miracles.

9 janvier 2021: son commandement nouveau.

6 février: ses amis et ses ennemis.

13 mars: sa mort.

17 avril: sa résurrection. Aucune obligation d’assister à toutes les rencontres. Accès libre et gratuit, mais il est préférable de s’inscrire (emmanuel.rolland@protestant.ch ou 079 776 09 66) pour des raisons de places disponibles en raison de la crise sanitaire.