Rencontre: Antoine Nouis, pasteur

© Elisa Haberer
i
Antoine Nouis, pasteur, est l'ex-directeur de l'hebdomadaire français Réforme.
© Elisa Haberer

Rencontre: Antoine Nouis, pasteur

RENCONTRE
Antoine Nouis, pasteur, exerce son ministère à Paris. Il est l'ex-directeur de l'hebdomadaire français Réforme et auteur d'une trentaine de livres. Il s'occupe de «Campus Protestant », une plateforme web de diffusion de la pensée protestante. www.campusprotestant.com

Vous consacrez une grande partie de votre temps au site « Campus protestant ». Le message protestant passe-t- il sur un support numérique?

Le message de la grâce peut se dire sur tous les supports. Mais il y a quelque chose d’irréductible dans l’acte de lecture, et dans l’étude. Alors que le «parlé» émeut et attire l’attention, l’écrit pousse au travail, à l’interprétation. Une foi détachée de cet acte serait fragile.

Votre dernier livre porte sur le thème de la mort.

Il s’agit d’un recueil de nouvelles. La mort est une des choses que le pasteur côtoie le plus. En 30 ans de pastorat, j’ai fait plus de 500 enterrements! Le discours implicite sur la mort consiste à dire: puisque la mort, on n’en sait rien, il faut y penser le moins possible. Mais moi, je pense l’inverse! C’est en y pensant que notre vie prend toute sa valeur.

Vous avez aussi publié un commentaire du Nouveau Testament de plus de 1600 pages. Quelle est son originalité?

Ce qui singularise mon commentaire, c’est qu’il est très personnel. Il ne s’agit pas de dire quel est le sens de ce verset, mais en quoi cela fait sens pour moi, qui vis au début du XXIe siècle?

Un conseil à nos lecteurs pour lire la Bible?

N’hésitez pas à transgresser le sens premier du texte! Laissez-le vous rejoindre dans votre quotidien, même si ce n’est pas dans les interprétations officielles. Il faut s’inspirer du rabbinisme qui pratique la «lecture infinie», c’est-à-dire qu’il y a autant d’interprétations que de personnes.

Votre prochain grand projet?

Un commentaire de l’Ancien Testament, pour une publication espérée en 2025!

Quel regard portez-vous sur la crise qui secoue la France aujourd’hui?

Je suis très inquiet. Nous ne faisons plus société ensemble. Chacun voit la société par rapport à son petit angle de vue.

L’idée géniale qui manque aux protestants?

Globalement, les protestants manquent de curiosité. Comment le message de l’Évangile peut-il se dire dans le Nouveau Monde qui émerge ? Comment inventer une nouvelle Église?

Vous êtes optimiste pour le protestantisme?

Je suis pessimiste sur la survie des formes actuelles d'Église. Mais je suis optimiste pour l’Évangile. Et ça tombe bien, parce que ce qui nous fonde, c’est l’Évangile.

Deux livres 

Le Nouveau Testament. Commentaire intégral verset par verset par Antoine Nouis. Ed.Olivétan/Salvator, 2018, deux volumes, 1632 p. 

Des Nouvelles de la mort par Antoine Nouis. Ed.Olivétan/Salvator, 2019, 176 p. 

Une prédication 

« Dieu, in-croyable », le 22 mars, à 10h, dans le cadre du culte à la cathédrale Saint-Pierre de Genève. www.pin.fo/cultestp