Rome et le COE: de la méfiance au dialogue (1/6)

© Réformés.ch
i
© Réformés.ch
© Réformés.ch

Rome et le COE: de la méfiance au dialogue (1/6)

Antisèche
La visite du pape François braque les projecteurs sur les relations entre le Vatican et le Conseil oecuménique des églises. Voici le premier entretien mené par Michel Kocher, directeur de Médias-pro, avec Hubert Van Beek, secrétaire émérite du Forum chrétien mondial et Théo Büss, pasteur et journaliste.

La visite du pape François braque les projecteurs sur les relations entre le Vatican et le Conseil oecuménique des églises. En 70 ans d'existence, le COE a vu son vis-à-vis catholique passer d'une solide méfiance à un fraternel dialogue. À la rencontre fondatrice d'Amsterdam en 1948, les catholiques romains avaient interdiction d'y participer. À la dernière assemblée générale en Corée en 2013, Rome n'est toujours pas membre du COE mais la délégation catholique est composée de 23 personnes : évêques, prêtres et religieuses.

Entretien avec deux experts et acteurs protestants du mouvement oecuménique, Hubert Van Beek, secrétaire émérite du Forum chrétien mondial et Théo Büss, pasteur et journaliste.

A écouter également

A voir également