Recréer de l'espace pour vivre

© DR
i
Jean-Philippe Calame, pasteur dans l'EREN depuis 40 ans, il est accompagnateur spirituel ignatien à l'Entre2, et membre de la Fraternité internationale et oecuménique du Bon Samaritain
© DR

Recréer de l'espace pour vivre

Liberté d'action
Selon le pasteur Jean-Philippe Calame, «nous sommes stressés lorsque nous sommes dos au mur, acculés, ne voyant plus d’issue, plus d’espace pour réagir». Pour sortir du stress, il s’agit de retrouver sa liberté d’action.

L’expérience du stress peut-elle être formatrice?

Le stress est un bon test de notre maturité humaine. Confronté à une tension majeure, vais-je répondre de façon animale, comme un chien qui mord, ou vais-je avoir accès à un réservoir plus varié d’attitudes qui me permettent de sortir du stress en créant des réponses plus appropriées.

Pouvez-vous nous partager un exemple d’attitude stressée?

Dans une situation conflictuelle de couple, par exemple, une personne en état de stress ne voit plus que deux issues possibles. Son espace de réaction est considérablement limité : soit elle se soumet à son conjoint pour ne pas créer de divisions ; soit elle réagit violemment, en détruisant la relation qui subsiste. Autant la passivité que l’agressivité sont mortifères et maintiennent la personne dans un état de stress qui ne résout rien.

Et que proposez-vous pour élargir son champ d’action?

Il s’agit de découvrir quelles sont les croyances qui conduisent une personne soumise à subir son conjoint. Porte-t-elle en elle l’image d’un Dieu dominateur qui la conduit à tout accepter sans protester, jusqu’à l’épuisement ? Dans un tel cas, nous l’aidons à prendre conscience qu’elle obéit à des convictions qui nient sa propre vie. Ce travail sur soi lui permettra de retrouver la liberté pour choisir une voie motivante. Par exemple, en identifiant de bonnes raisons de rester avec son conjoint, en mettant en place une relation respectueuse, ou en quittant une relation mortifère.

Sortir du stress en élargissant son champ d’action, est-ce un enseignement biblique?

Prenez le récit de la femme adultère, en Jean 8. Des maîtres de religion sont prêts à tuer une femme coupable et placent Jésus en situation de stress. Ils le confrontent à une alternative sans échappatoire : soit il approuve la Loi divine et la femme sera lapidée, soit il refuse cette Loi et il sera lui-même condamné. Survient alors ce moment magnifique où Jésus crée un espace de liberté en dessinant dans le sable. Dans son dialogue intérieur avec l’Esprit saint, il sort de l’enfermement binaire et imagine une solution originale. Jésus demande aux accusateurs qui n’ont jamais péché de jeter à la femme la première pierre. Déjoués, ils sont obligés de se remettre en question, ce qui transforme leur relation avec la dame et les empêche de la condamner à mort. Le climat de stress se relâche. 

Lieu d’écoute dans l’Entre-deux-Lacs

L’Entre2, fondé en 2003, est un lieu œcuménique d’écoute et d’accompagnement spirituel dans l’Entredeux-Lacs. Des bénévoles formés et supervisés accompagnent jeunes ou adultes, croyants ou non, qui désirent repérer les enjeux d’un choix important, trouver un soutien dans une période de mal-être ou de souffrance, rechercher ou approfondir la relation avec Dieu.

L’Entre2 – Centre paroissial réformé – Narches 3 – Cressier – 079 889 21 90

www.entre2lacs.ch, onglet «grandir» / «L’Entre2».

Jean-Philippe Calame a publié «Dieu reconnu comme allié», Ed. du Jubilé, Paris, 2010.