Se retirer du monde pour mieux y revenir 1/3, Alisa Host

© DR
i
© DR

Se retirer du monde pour mieux y revenir 1/3, Alisa Host

Ressourcement
Sur les routes, dans le calme d’un monastère ou en se privant de nourriture: nos trois témoins ont choisi autant de manières de se ressourcer. Une retraite du monde et une retraite en soi, pour replonger ensuite au coeur de l’existence.

ALISA HOST: 62 JOURS SUR LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES

A 25 ans, j’étais mal dans ma peau. J’avais arrêté toute activité artistique depuis cinq ans et je travaillais derrière un bureau. Petite, je rêvais d’une marche dans un autre pays. Lorsque j’ai perdu mon emploi, je suis partie seule sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, sans économies. C’était sur un coup de tête, une volonté de me couper du monde, presque un geste désespéré. Je voulais voir si je trouverais le bonheur au bout. Pendant 62 jours, j’ai marché sur 1'600 kilomètres depuis le Puy-en-Velay. Cela a été incroyablement long. Quand je regardais la carte, je me disais que je n’y arriverais jamais. Et en même temps, j’aurais voulu devenir nomade et marcher toute ma vie. Le temps était complètement différent; il passait plus lentement. C’était un temps entre deux mondes, comme dans une autre dimension.

En marchant, je me suis retrouvée

Je ne me considère pas comme quelqu’un qui a la foi, parce que je n’ai pas reçu d’éducation religieuse. Mais j’ai la foi dans le destin, c’est peut-être pareil que de croire en Dieu. Certaines choses ne s’expliquent pas, d’autres nous dépassent. On reçoit des signes… que l’on ne comprend pas forcément. Et il y a toujours une raison quand quelque chose de difficile arrive. Je crois que c’est le destin qui choisit quelles personnes arrivent jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle. La preuve? J’ai eu un début de tendinite qui a disparu tout seul!

En marchant, je me suis retrouvée. Ce chemin intérieur a transformé ma façon de penser et ma vie a changé en bien. Depuis mon retour, de nombreuses choses n’ont plus été pareilles: je n’ai plus jamais eu de patron, j’ai souhaité rester célibataire, j’ai commencé à écrire et j’expose mes peintures. Je suis aussi devenue minimaliste et je m’implique beaucoup dans la démarche zéro déchet. Je me suis fait tatouer une petite coquille sur mon avant-bras, mais au vu de l’importance que ce chemin a eue dans ma vie, j’aurais dû en choisir une bien plus grande!

A lire

Livre, la voie des cœurs nomades

Le livre d’Alisa Host: La voie des coeurs nomades, 62 jours sur le chemin de Compostelle. Disponible en librairie, aux Editions Plan Vert (rue des Maraîchers 3, à Genève) ou sur https://shop.planvert.ch

 

 

 

 

 

 

Livre En avant, route!

Et celui qu’elle vous conseille : En avant, route! par Alix de Saint-André, Gallimard, 2010. L’auteure a pris trois fois la route de Compostelle. Elle porte sur les pèlerins réunis par la marche, les ampoules, la faim et la soif un regard à la fois affectueux et espiègle.