Un Noël aux multiples facettes

© DR
i
Gilles Bourquin, corédacteur en chef
© DR

Un Noël aux multiples facettes

Edito
Noël relate la naissance du Christ, Sauveur de l'humanité, annoncé en grande pompe par les anges. Que de merveilles! Oui mais...

Chaque année, à l’approche de l’hiver, les jours raccourcissent. Notre moral est éprouvé par la nostalgie de la chaleur de l’été. Se profilant comme un horizon lumineux au terme de l’année civile, une fête enchante alors la société entière. Au coeur des nuits cristallines de la saison froide, un monde merveilleux apparaît, celui de Noël.

Les origines de cette euphorie sont fort complexes. S’y mêlent des traditions antiques – perses, romaines et chrétiennes – et des apports modernes, comme le père Noël, d’origine scandinave. Laïcisée, Noël est devenue une célébration de l’intimité familiale, symbolisée par l’offre mutuelle de cadeaux. La fête est si populaire qu’elle engendre chaque année un bénéfice commercial considérable.

Submergés par tant de magnificence, quand ils n’en rejettent pas radicalement le faste, les croyants sont amenés à rechercher le sens chrétien de Noël dans les écrits du Nouveau Testament. Notre dossier explore la signification de la plus grande fête d’Occident au travers du récit de la révélation aux bergers, dans l’Evangile de Luc.

A la lecture de ce texte, un aspect essentiel saute aux yeux : l’apparition d’êtres miraculeux aux bergers – l’ange, la gloire de Dieu et l’armée des cieux – ne supprime en aucune manière la précarité de l’existence de la famille de Jésus. Il s’agit là d’un enseignement décisif pour toute spiritualité chrétienne : les signes divins dont un croyant peut bénéficier ne lui évitent pas l’épreuve de la persévérance dans la foi.

Dans les récits de Noël, les événements merveilleux, ordinaires et dramatiques de la vie chrétienne sont étroitement entrelacés. Notre dossier souligne la coexistence de ces composantes de la foi. Dans ce même sens, l’apôtre Paul affirme que nous portons sans cesse en nous-mêmes la vie et la mort de Jésus (2 Cor 4,10). La fête de Noël nous appelle à être sensibles à la fois au don merveilleux de la vie et à toutes les formes de souffrance et de dénuement dans notre monde. Joyeux Noël !