Art urbain: l’engagement au pied du mur

i
© DR

Art urbain: l’engagement au pied du mur

15 janvier 2018
Le street artiste Combo profite des murs de Paris pour dénoncer l’extrémisme et promouvoir la tolérance entre les religions. Les murs sont-ils la meilleure des galeries? Emission "Faut pas croire", diffusée le 13 janvier 2018

Prendre la rue pour une toile et afficher ses œuvres sur les murs des grandes villes, c’est le principe du street art, la version légale du graffiti. Les artistes urbains captent ainsi le regard d’un très large public : tous les usagers de la ville. Certains profitent de cette audience pour faire passer des messages engagés pour la liberté d’expression et la tolérance entre les religions. C’est le cas de Combo, «djihartiste» à l’humour corrosif qui n’a pas peur de jouer avec les mots et ses pinceaux pour dénoncer les extrémistes de tous bords. Reportage de Carol Haefliger suivi d’une discussion avec Petar Mitrovic, photographe, et Jim Gabaret, philosophe et réalisateur.

A écouter également

A voir également