S’il te plaît, dessine-moi une crucifixion

©Wikimedia Commons/DP
i
Alexamenos adore son dieu (Musée du Palatin, Rome)
©Wikimedia Commons/DP

S’il te plaît, dessine-moi une crucifixion

Fabien Hünenberger
9 décembre 2019
Babel
Peut-on représenter la mort en croix de Jésus, ce supplice atroce et infamant réservé aux esclaves? Pendant quatre siècles, les chrétiens n’ont pas osé, laissant à l’auteur d’un graffiti moqueur la primeur de dessiner la crucifixion d’un homme à tête d’âne ayant les fesses à l’air.

Auteur de «La crucifixion dans l’art» et historien des religions, François Boespflug s’est penché sur les innombrables et parfois surprenantes variantes de ce thème. Un sujet signé Fabien Hünenberger.

A écouter également

A voir également