Les Églises réformées Berne-Jura-Soleure misent sur la prévention

©iStock/Katarzyna Bialasiewicz
i
Les pasteurs peuvent s’adresser au service de consultation de la Pastorale
©iStock/Katarzyna Bialasiewicz

Les Églises réformées Berne-Jura-Soleure misent sur la prévention

Cela fait six ans que les responsables d’Eglises se préoccupent de la question du burnout en favorisant la mise sur pied de formations, de sensibilisations et en veillant à offrir un cadre de travail adéquat.

Depuis une vingtaine d’années, les pasteurs peuvent s’adresser au service de consultation de la Pastorale qui conseille dans de nombreux domaines dont celui du surmenage. De plus, les pasteurs régionaux procèdent régulièrement à des entretiens collaborateurs et peuvent aiguiller les ministres qui rencontreraient des difficultés vers des personnes compétentes. « Cela permet d’intervenir avant que la situation ne devienne trop problématique », précise le Conseiller synodal Stephan Hagenow, responsable des questions liées aux ressources humaines. Ce dernier est conscient que les pasteurs occupent une fonction plus exposée que certaines autres professions : « Selon une étude allemande, 4 à 5 % des ministres souffrent de burnout et 20 % sont en grand danger de surmenage ». Ces chiffres poussent la direction d’Eglise à ne pas prendre le sujet à la légère et à développer des mesures adéquates qui seront encore renforcées.

Les perspectives d’avenir du métier préoccupent beaucoup les pasteurs qui vivent souvent dans l’incertitude. Les diminutions de postes, fusions et autres restructurations crées souvent des tensions supplémentaires. « Le problème n’est pas forcément d’avoir trop de travail. Lorsque l’on fait ce que l’on aime, on peut travailler beaucoup sans que cela ne soit problématique. Si l’on doit constamment réagir à des pressions financières et structurelles sans avoir une prise réelle sur la situation, cela peut user », complète Esther Quarroz, responsable du service de consultation de la pastorale.