Une beauté terrestre - et divine - à préserver

Tirée de l'exposition «And this is good».
i
Albin Hillert
Tirée de l'exposition «And this is good».

Une beauté terrestre - et divine - à préserver

26 septembre 2019
L'exposition «And this is good», inaugurée jeudi 26 septembre parallèlement à Genève et New York, sera présentée dans des pays du monde entier jusqu'à la conférence COP25 sur le climat qui se tiendra à Santiago, au Chili, en décembre, où elle sera exposée pendant la conférence.

Jeudi 26 septembre a été inaugurée l'exposition «And this is good» dans le hall du Centre œcuménique à Genève. Une exposition lancée parallèlement à New York à l'occasion du Sommet d'action pour le climat, lancé conjointement par l'Alliance ACT, la Fédération luthérienne mondiale, la Communion mondiale des Églises réformées et le Conseil œcuménique des Églises. L'exposition sera présentée dans des pays du monde entier jusqu'à la conférence COP25 sur le climat qui se tiendra à Santiago, au Chili, en décembre, où elle sera exposée pendant la conférence.

«À une époque marquée par les changements climatiques, la perte d'habitats et l'extinction massive, nous vous invitons à réfléchir sur le réseau de la vie», peut-on lire dans l'introduction de l'exposition.

«La biodiversité est un concept écologique. Il nous rappelle que des écosystèmes sains dépendent de la diversité de la flore, de la faune et des minéraux.» En même temps, la biodiversité est un concept théologique, c'est «la sagesse de Dieu tissée dans le tissu de la création».

«And It Is Good» présente des photographies de Jonny Baker, Stéphane Gallay, Sean Hawkey, Albin Hillert, Cornelia Kästner, Joanna Lindén-Montes et Johananan Celine Valeriano. Stéphane Gallay a conçu l'exposition. Il a été organisé par Árni Svanur Daníelsson et Chad Rimmer.