800 Sahéliens parlent du radicalisme

Pixabay
i
Pixabay

800 Sahéliens parlent du radicalisme

20 novembre 2018
Un rapport intitulé "Radicalisation, extrémisme violent et insécurité au Sahel", basé sur 800 interviews, a été présenté il y a quelques jours à Genève. Entretien avec les trois auteurs, ainsi qu'avec le fils d'une otage détenue au Mali.

Que disent les Mauritaniens, Maliens, Bourkinabés ou Camerounais de la radicalisation islamiste? Quel rôle prêtent-ils aux djihadistes dans la violence et lʹinsécurité qui règnent au Sahel? 
Un rapport intitulé "Radicalisation, extrémisme violent et insécurité au Sahel", basé sur 800 interviews, a été présenté il y a quelques jours à Genève par Réda Benkirane, Isaïe Dougnon et Claude Mbowou. 
Fabien Hünenberger a rencontré les trois chercheurs pour en parler. Par ailleurs, il sʹest entretenu avec Sébastien Chadaud-Pétronin, fils dʹune otage détenue par des djihadistes au Mali.

A écouter également

A voir également