Bâtir sur le rock

Culte de la Metalchurch à Niederbipp
i
© Réformés - Pierre Bohrer
Culte de la Metalchurch à Niederbipp

Bâtir sur le rock

Rythme
Les célébrations et festivals chrétiens rock rencontrent un succès indéniable en Suisse romande aussi. Rencontre avec ces rockeurs chrétiens qui font vibrer les murs de nos églises.

Cela fait presque vingt ans que la paroisse réformée du Mont-sur-Lausanne propose des cultes aux sonorités rock. «Ces célébrations attirent beaucoup de monde. Nous sommes environ cent cinquante à chaque culte», précise Guy Barblan, animateur de la paroisse responsable de la louange. «Nous reprenons des chants des Eglises évangéliques que nous adaptons à nos célébrations. Dans la paroisse, nous avons la chance d’avoir un quatuor à cordes et un organiste qui sont ouverts aux fusions de genres», ajoute l'animateur.

Bien que plus rythmées, les célébrations se veulent assez sobres : «Ce n’est clairement pas un style tapageur. Nous veillons à garder un certain équilibre entre liturgie classique et liturgie plus “rock” afin de ne pas faire fuir les paroissiens plus âgés», complète Guy Barblan.

Répertoire évangélique

En matière de chants de louanges rock, les Eglises évangéliques sont championnes. Cela fait plus de trente ans que la plupart des communautés ont adopté la guitare, la batterie et la basse dans leurs cultes. «En Suisse, les événements organisés par les “Mega-church” comme la International Christian Fellowship (ICF) attirent plus de 600 participants», observe Guy Barblan.

Depuis 2016, le Gospel Center propose des célébrations chaque dimanche soir à la discothèque branchée le «D ! Club» à Lausanne. Un moyen pour cette Eglise, affiliée à la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), d’être au plus proche des gens et de permettre un accès facilité au message de l’Evangile.

Eglise Metal

Changement de registre dans l’Eglise réformée bernoise. Depuis 2012, la Metalchurch réunit des fans de musique rock metal autour de la Bible. Des «Metalgottesdienst» (cultes metal) sont organisés quatre à cinq fois par année. Les membres de cette Eglise se réunissent aussi régulièrement pour des concerts et des soirées d’études bibliques «Bibel, Bier & Metal» (Bible, bière et metal).

«J’aimerais que les Eglises s’intéressent davantage à certains mouvements, qu’ils soient musicaux ou autres, et entrent en dialogue avec eux en apprivoisant leurs codes.»
Samuel Hug, pasteur de la Metalchurch

Depuis cette année, le Synode des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure soutient financièrement ce projet à hauteur de 45 000 francs annuels pour une durée de quatre ans. Il marque ainsi sa volonté de développer d’autres formes de spiritualités pour des personnes qui ne se reconnaissent pas dans l’offre traditionnelle des Eglises. «Il est important d’aller à la rencontre des gens là où ils sont», souligne le pasteur de la Metalchurch Samuel Hug. Il ajoute que le monde de la musique metal a son propre univers qu'il est nécessaire de comprendre afin de pouvoir interagir avec lui: «C’est un style qui ne plaît pas forcément à tout le monde, ce qui est intéressant.» Pour le pasteur, vouloir absolument satisfaire la majorité engendre souvent une perte de message: «J’aimerais que les Eglises s’intéressent davantage à certains mouvements, qu’ils soient musicaux ou autres, et entrent en dialogue avec eux en apprivoisant leurs codes

Engouement pour les festivals

Les grands rassemblements ont également la cote. En 2014, le Rocking Church festival  se déroule pour la première fois à la Maison de quartier sous-gare à Lausanne. «Le but était de proposer un rassemblement autour de la musique et une célébration rock pour la jeunesse de nos Eglises», souligne le pasteur vaudois Timothée Reymond, l’un des initiateurs de la manifestation. Ce festival oecuménique a permis la mise sur pied d’une soirée du même type en 2017 dans l’ouest lausannois.

Actuellement un groupe de jeunes issu des Eglises réformée et catholique envisage de réitérer l’expérience au centre de rencontre d’Eglise de Crêt-Bérard. «Nous voulions mettre cela sur pied cette année, mais nous avons dû renoncer pour des questions de budget»,se désole Antoine Sordez, membre du comité d’organisation. Le jeune homme précise toutefois que ce n’est que partie remise : «Cette année, nous nous sommes beaucoup investis à la création du Synode des jeunes de l’Eglise réformée vaudoise. Ce nouvel organe pourrait être d’un précieux soutien pour développer des projets d’une telle envergure

Dans le canton de Fribourg, un groupe de jeunes catholiques s’affairent aux derniers préparatifs du Crossfire festival. «Nous faisons appel à plus de trois cents bénévoles pour gérer l’événement», se réjouit Ludovic Angélez,l’un des jeunes organisateurs. Ces derniersont même écrit au Pape qui a pris le temps de leur répondre en saluant leur démarche. Au programme de la manifestation qui se déroulera le 30 juin prochain à Belfaux: ska-punk avec le groupe de rock solidaire Sans-Voix, pop-rock avec le groupe lyonnais Hopen, hip-hop avec le chanteur et pasteur évangélique Manou Bolomik et électro avec DJ Padre,un prêtre qui passe une partie de son ministère à mixer sur ses platines.

"Rockstars" chrétiennes

Les organisateurs de festivals doivent toutefois se lever tôt pour essayer de programmer des groupes de rock chrétien qui ont le vent en poupe. Parmi eux, on dénombre les groupes catholiques lyonnais Glorious  et Hopen.  Le premier est quasiment impossible à programmer tellement son agenda de tournée est chargé. Il vient notamment de faire un duo avec la chanteuse canadienne Natascha St-Pier. Le groupe genevois P.U.S.H.  – comprenez Pray Until Something Happen  (Priez jusqu’à ce que quelque chose arrive) – fait également partie de la liste. Les Bernois de Marhold, groupe de metal aux influences chrétiennes sont aussi « overbookés ». Pour le groupe italien de metal chrétien S91, qui ferait presque passer Martin Luther pour un personnage de la série télévisée Game of Thrones  dans une de ses chansons, c’est presque mission impossible.

Groupes de Rock chrétien incontournables:

P.U.S.H. (CH): push-music.net

Marhold (CH): marhold.ch

Glorious (F): glorious.fr

Hopen (F): hopen-music.com

S91 (I): s91band.bandcap.com