Pratique de méditation en Église

© Michel Noverraz
i
Les contours du cheminement.
© Michel Noverraz
Vaud

Pratique de méditation en Église

Par admin
28 février 2020
Pleine-conscience
Bien qu’elle soit présentée comme inspirée du bouddhisme et laïque, la méditation de type pleine conscience peut aussi nourrir une spiritualité réformée.

Qui n’a jamais entendu parler de la méditation pleine conscience, de l’anglais «mindfulness»? Cette pratique consiste à tourner notre attention vers notre expérience immédiate pour accueillir nos sensations physiques, nos émotions et nos pensées qui se manifestent ici et maintenant, que ce soit agréable ou non. Aussi simple que paraisse l’exercice, c’est tout un programme: avant que nous en prenions conscience, notre attention a déjà quitté l’ici et maintenant pour se disperser dans différentes directions ou ruminer un objet particulier… Et pour le croyant, à peine a-t-il tourné son attention vers Dieu qu’il remarque, un peu gêné, qu’elle est partie ailleurs.

Si la méditation pleine conscience est influencée par la méditation bouddhiste, ses racines sont plus larges puisque l’on retrouve ses principes dans diverses traditions – y compris chrétiennes – de différents continents. Cet éclatement a une raison simple: l’humain essaye de comprendre le monde, d’y trouver une place. Bien que laïque, la pleine conscience a une dimension spirituelle puisqu’elle nous confronte à la dimension existentielle de notre vie, aux limites de la condition humaine.

Et Dieu là-dedans? L’ornithologue sait que son silence ne rend pas les oiseaux présents, mais s’il fait du bruit, il est sûr de ne pas les voir. De même, la présence de Dieu ne dépend pas de notre silence, mais nous nous rendons plus disponibles en faisant silence. Et quand le chrétien porte son attention sur sa respiration, son corps, les sons ou ses pensées, il se rappelle aussi que Dieu a assumé toute la réalité humaine; vivre pleinement cette expérience peut nourrir notre spiritualité chrétienne.

Nicolas Merminod

Note: Des parcours de méditation sont proposés dans la paroisse d’Avenches par Michel Noverraz, 021 331 56 51 ou michel.noverraz@eerv.ch, et dans celle du Jorat par Nicolas Merminod, 021 331 58 28 ou nicolas.merminod@eerv.ch.