Sauver les livres, sauver les hommes

i
© Max Idje / Réformés.ch

Sauver les livres, sauver les hommes

8 décembre 2017
Rencontre
le Père dominicain d’origine irakienne Michael Najeeb s’est illustré dans le sauvetage des manuscrits chrétiens et yézidis face à l’avancée de Daech dans la région du nord de l’Irak.

Il a un sourire généreux, parle de fraternité et de réconciliation alors qu'il se penche sur les tragédies subies par son pays. Son extraordinaire aventure fait l'objet  d'un ouvrage récent au titre annonciateur: "Sauver les livres et les hommes". Il y raconte notamment l'arrivée de Daech à Mossoul en 2014. «En quelques heures, des familles entières de chrétiens fuient la ville et abandonnent derrière eux leurs maisons, leurs églises, leurs cimetières. Elles fuient la terre de Noé, d'Abraham et de saint Thomas, la leur depuis deux millénaires».

Mais Michaël Najeeb n'avait pas attendu l'arrivée de Daech pour commencer un sauvetage d'un genre particulier. Cela fait longtemps qu'il a commencé à numériser des livres, manuscrits vieux de plusieurs siècles, que les djihadistes se sont maintenant jurés de faire disparaître. Son travail de numérisation comprend des bibles, des manuscrits littéraires, des traités de médecine, de philosophie, ou encore d'astronomie. Depuis une quinzaine d'années il est parvenu à numériser environ huit mille ouvrages ... dont le quart a déjà été brûlé par Daech. 

Ses inquiétudes portent autant sur la préservation de la mémoire chrétienne en Irak que celle des yézidis. «La majeure partie des chrétiens est parvenue à s'échapper contrairement aux yézidis qui n'ont pas eu cette chance», rappelle le Père dominicain. 

"Sauver les livres et les hommes". Les livres d'abord, les hommes ensuite? le titre peut a priori surprendre. Mais il faut bien saisir la dialectique dans laquelle s'inscrit les propos de Michaël Najeeb: «Sauver un peuple c'est sauver des êtres humains de la mort et de la persécution. Mais c'est aussi sauver tout ce qui fait que les survivants constituent encore un peuple: leur tradition, leur mémoire, leur histoire. Un peuple qui n'a plus de patrimoine est un peuple perdu. C'est pourquoi il faut lutter pour préserver ce patrimoine, qu'il soit chrétien, yézidis, musulman, ou qu'il relève de temps encore plus anciens».  

Pour aller plus loin : 

Des livres et des hommes

 

Michael Najeeb (avec Romain Gobert, Sauver les livres et les hommes, Grasset, 2017. (lire un extrait)

 

 

 

 

Des manuscrits sauvés de la barbarie (archive rts religion)

Dans la nuit du 6 au 7 août 2014, le frère dominicain Michaël Najeeb parvient à exfiltrer plus de 800 manuscrits irakiens du XIIIe au XIXe siècle. Alors que le groupe Etat islamique prend possession de la ville de Qaraqosch en Irak,  lui et deux de ses confrères mettent dans des voitures une collection de manuscrits issue des patrimoines chrétiens, musulmans et yézidis.

Une émission Hautes fréquences diffusée le 31 mai 2015.

A écouter également

A voir également