A chaque époque sa définition

A chaque époque sa définition / ©iStock
i
A chaque époque sa définition
©iStock

A chaque époque sa définition

Définition
De nos jours, définir un couple est pour ainsi dire mission impossible !
Chacune et chacun doit habiter cette expérience de vie en la réinventant avec son
ou sa partenaire. Au fil des siècles, ses buts ont changé et changent encore.

Le concept de couple fait la couverture de nombreux magazines, surtout dans leur édition estivale. La question de savoir ce qu’est un couple reste pourtant le plus souvent éludée. Aujourd’hui l’on peut être couple en étant marié, mais aussi sans l’être; en vivant ensemble, mais aussi en gardant des appartements séparés; en étant un homme et une femme, mais pas forcément ; en partageant une vie intime, ou pas… Dans leurs recherches, les sociologues et statisticiens se contentent pour la plupart de considérer que vit en couple une personne qui se déclare comme tel. Sans entrer dans le détail des multitudes de réalités que cette affirmation peut cacher.

Des buts qui ont changé

Dans l’introduction de son Histoire du Couple (Perrin 2016), Jean Claude Bologne montre par ailleurs que ce concept qui nous semble si naturel, mais que l’on peine à définir est, en fait, très récent, dans la forme que nous lui connaissons et en particulier comme un concept différent de celui du mariage. La notion a évolué au fil de l’histoire. Le philologue et historien propose ainsi «de définir le couple et le mariage par les buts qu’ils se proposent. Sans doute est-ce la meilleure approche historique, car l’accent mis sur l’un ou l’autre de ces buts varie fortement au cours des siècles. En résumant très grossièrement les buts du mariage, l’Antiquité songe d’abord à la transmission du patrimoine; le christianisme au sacrement, l’exemple donné par le mariage mystique entre le Christ et son Eglise; l’époque contemporaine à l’amour, à l’harmonie d’un ménage qui peut vivre ensemble une période très courte (par le divorce) ou très longue (par l’allongement de la vie)».

Les conceptions de ce qu’est un couple ont toutefois toujours été presque aussi nombreuses que les couples. «L’analyse montre également que les pensées que l’on croit dominantes ne sont pas toujours celles de l’ensemble de la population. La doctrine chrétienne du sacrement est fortement réaffirmée pendant vingt siècles, mais dans la majorité des mariages, la transmission du patrimoine reste sans doute une priorité», glisse encore Jean-Claude Bologne. 

Encore en changement

Alors que le mariage marquait le début de la vie de couple, il en est devenu une forme d’aboutissement : l’on se met en couple avant d’éventuellement se marier, le sacrement perd de son importance pour nos contemporains. C’est pour cette raison, peut-être, qu’il faut se réapproprier encore ce concept. «Avant de se déclarer ‹en couple›, les jeunes se disent être ‹en bail›», constate ainsi la psychologue Valérie Mariani-Petignat.

Le couple construit un espace partagé à partir de choses qui lui sont propres

Quelques constances

«Un couple, c’est un lien entre deux personnes, qui se construit souvent autour d’une dimension d’exclusivité», avance pour sa part Benoît Reverdin, thérapeute de couple et de famille, chargé d’enseignement à l’UNIGE, et directeur de l’Office protestant de consultation conjugale et familiale (OPCCF) à Genève. «Le couple construit un espace partagé, un espace conjugal, à partir de choses qui lui sont propres: affection, amour, passion, intimité, projets communs, etc. On peut vivre une relation sentimentale, mais il peut y avoir un moment où l’on va créer un sentiment d’appartenance et se placer dans une perspective plus durable. Et dans la construction de cette relation, il peut également y avoir une étape durant laquelle l’on souhaite que l’extérieur sache ‹que l’on fait couple›», liste le professionnel, tirant ainsi de sa pratique quelques constantes qui transparaissent néanmoins dans ce que représente aujourd’hui le couple.