A Budapest, un musée de l’holocauste divise les communautés juives

© CC (by) Flickr/Neil
i
Mémorial de l'Holocauste sur les bords du Danube à Budapest.
© CC (by) Flickr/Neil

A Budapest, un musée de l’holocauste divise les communautés juives

29 janvier 2019
La Chronique
Construit dans une ancienne gare et terminé depuis 2015, le Musée de l'Holocauste de Budapest, baptisé la Maison des Destins, a coûté 27 millions de francs et n'a toujours pas ouvert ses portes.

La principale organisation juive hongroise et les experts internationaux pressentis pour diriger le nouveau Musée de l'Holocauste, baptisé la Maison des Destins, à Budapest ont claqué la porte du conseil scientifique.

Ils reprochent le choix de la directrice, une proche du Premier ministre hongrois Viktor Orban. Elle n'a pas la caution scientifique requise, elle n'est pas une historienne crédible. Il existe aussi un doute sur le message historique que portera le musée: Sera-t-il transparent sur rôle de l'administration et de la police hongroises dans le mort des 600'000 juifs hongrois déportés? Sera-t-il tenté de mettre dans le même sac les crimes nazis et communistes pour préserver une forme de pureté de la nation? Cette vision séduit l'extrême droite que courtise le Premier ministre.

Pour se défendre, Viktor Orban a fait valoir sa politique de tolérance zéro face à l'antisémitisme. Il a également annoncé le transfert de la propriété du musée à une organisation juive hongroise minoritaire favorable au projet. Aucune ouverture n'est prévue avant 2020.

 

A écouter également

A voir également